Bon, propre et juste

Return to all

Slow Food, vous connaissez ? C’est un mouvement qui promeut le « bon, propre et juste » dans l’agriculture et l’alimentation. A Bruxelles et alentours, son association locale est le convivium Slow Food Metropolitan.

Isabelle Nizet, notre cheffe, fait partie de l’Alliance Slow Food des Chefs, ou ici sur Facebook.

« Isabelle Nizet propose avec Horia un établissement de petite restauration de cuisine bio librement inspirée de spécialités culinaires marocaines et libanaises où la carte, resserrée, change quotidiennement, au rythme des saisons, et où tout, de l’entrée au dessert, est fait maison.
Côté tarif, en pratiquant des prix accessibles, Horia veut participer à la mise à disposition de l’alimentation Slow Food au plus grand nombre.
Côté boissons, l’objectif est tout autant une véritable carte de visite Slow Food avec du café bio et Fair Trade, des thés de qualité, des milkshakes et jus frais à base de fruits bio, ainsi que des vins naturels et des bières d’enseignes bruxelloises, comme la Brasserie de la Senne.
Isabelle et Christophe Derenne, ami et co-fondateur du restaurant, ont entièrement conçu la déco qui s’inspire d’un design cosy et chaleureux puisant son inspiration dans l’univers industriel, la culture arabe et les couleurs de la bruxelloise Agnès Emery.
Un service Take Away, un petit rayon d’épicerie fine et la vente directe des boissons présentes sur la carte permettent de compléter la très belle offre des lieux.
Horia est assurément un lieu à connaitre, à partager, qui ne se veut pas donneur de leçon mais où on apprend beaucoup« .

Voici le Manifeste de l’Alliance des Chefs :

« Toutes les cuisines du monde doivent jouir d’une même dignité. Il est nécessaire de réhabiliter et de faire connaître les produits d’un territoire ainsi que les manières de les cuisiner : ces savoirs courent le risque de disparaître avec la biodiversité alimentaire qui les a inspirés ; ces produits supplantés par l’industrie alimentaire, par une agriculture intensive, esclave de la chimie et conditionnée par le marché mondial. Je parle d’une gastronomie libérée. » Carlo Petrini.

Nous adhérons à l’Alliance Slow Food des Chefs car nous partageons la philosophie de Slow Food, que nous nous engageons à soutenir et à diffuser. Nous nous battons pour promouvoir une alimentation « bonne, propre et juste » en aidant concrètement les projets de défense des cultures locales et de la biodiversité alimentaire, un patrimoine à préserver dans le monde entier.

L’Alliance Slow Food des Chefs est un réseau réunissant des chefs du monde entier.

Y adhérer signifie :
-* Travailler des matières premières locales et de bonne qualité, fournies par des agriculteurs, des éleveurs, des pêcheurs, des charcutiers, des boulangers et des artisans qui perpétuent les techniques et savoirs traditionnels, en travaillant dans le respect de l’environnement, du paysage et du bien-être animal.
-* Valoriser les productions vertueuses d’un territoire, par le biais des Sentinelles Slow Food, de l’Arche du Goût ou des communautés de la nourriture de Terra Madre, et donner une visibilité, une dignité et une valeur juste aux producteurs et à leur travail.

Vous pouvez également prendre connaissance du Règlement International et les critères spécifiques à la Belgique :

Un critère obligatoire
-* Travailler avec des producteurs non industriels, labellisés en bio ou qui respectent ou se rapprochent, dans leur processus de production, des critères « Bon, Propre et Juste » que définissent la Charte de Slow Food International, la Fondation Slow Food pour la Biodiversité du Goût, les Sentinelles et l’Arche du Goût, ce qui implique, entre autres, de :
-* Travailler avec des légumes frais et bannir les légumes surgelés et/ou de 4e gamme sauf production maison
-* Travailler avec des fruits frais et bannir les fruits surgelés et/ou de 4e gamme sauf production maison
-* Travailler avec des viandes fermières non industrielles
-* Travailler avec du poisson émanant de la pêche durable
-* Travailler avec des œufs label 0 (bio) ou 1 (plein air et respectant une taille d’exploitation favorable au bien-être animal)

> 7 critères complémentaires (tous obligatoires à terme, tolérance de 4 sur 7 pour commencer)
-* Travailler le plus possible avec des produits de saisonnalité, de proximité et en chaines courtes
-* S’interdire de proposer à la carte ou servir des sodas industriels et leur proposer en alternative des boissons fruitées artisanales
-* Préférer de proposer à table une eau belge non liée à un consortium international (par exemple, SPA ou Bru)
-* Proposer au moins 30% de fromages au lait cru
-* Travailler avec au moins 30% de vins bios, biodynamiques ou naturels
-* Intégrer à la carte des bières réellement artisanales et traditionnelles belges (par exemple, Cantillon, Senne, Drie Fonteinen, Dupont, Tilqui, Silly)
-* Utiliser des détergents écologiques (par exemple, Ecolabel)

En ce qui concerne l’usage obligatoire des Sentinelles, vu le faible nombre de celle-ci présentes début 2016 en Belgique, une tolérance est appliquée à la règle internationale. Dans le cas présent, l’engagement sera d’utiliser au moins une Sentinelle et/ou un ou plusieurs produits de l’Arche